• La machine à Chappe (reconstitution)

    DSCI0001-1.jpg

    Les machines à Chappe, c'est ainsi qu'on appelait ses tours du télégraphe. Celle de Sainte-Foy se visite entre 14:30 et 18:30, pour 1,50€, le 1er dimanche de chaque mois. Ici, je suis dans l'escalier en colimaçon qui monte à la "machinerie". J'ai une vue plongeante sur la petite pièce du bas, là où mangeait et dormait le stationnaire.

    DSCI0002-3.jpg

    Le matelas est garni de maïs ou quelque chose comme ça, qui craque au toucher. Si le stationnaire devait dormir et manger sur place, c'est parce qu'il lui fallait être à son poste avant le lever du soleil jusqu'après le coucher du soleil, et qu'il ne pouvait guère marcher dans la neige, de nuit, pendant des heures, pour rejoindre son lieu de travail dans les temps impartis. Ceux qui pouvaient dormir chez eux, c'était ceux qui travaillaient dans les stations installées au sommet d'édifices tels que des églises. Cette pièce exiguë était chauffée par un petit poêle.

    DSCI0003-2.jpg

    Ici, quelques aperçus du mécanisme au premier étage de la tour, sous le toit. Les roues sont en bois d'orme, qui se fend mais ne pourrit pas comme le bois de chêne.

    DSCI0004-3.jpg

    Tout le mécanisme a été reconstitué, d'après les plans originaux, bien quelques années après la restauration de la tour Chappe de Sainte-Foy. Cet ensemble gigantesque et très pesant a été apporté sur place avec une grue, il y a dix-huit ans. Il se détériore peu à peu, c'est pourquoi il est important de visiter la tour et d'observer son fonctionnement avant que les roues et les poulies ne puissent plus remplir leur office. Un jour, la tour n'émettra plus de signal. Les visiteurs ne pourront plus assister à ces démonstrations passionnantes qui illustrent si bien l'ingéniosité de Claude Chappe, inventeur de ce système au 18ème siècle et qui fut aidé par ses trois frères pour mettre en place toutes les tours.

    DSCI0005-3.jpg

    Les Anglais puis les Allemands ont copié les tours du télégraphe mais ont dû faire des tours un peu différentes adaptées au relief de leur pays. Bien sûr, ces tours devaient être placées en hauteur pour qu'on puisse voir clairement leurs signaux. Elles seront bientôt remplacées par un système de communication plus rapide, le morse. Mais il faut savoir qu'un message envoyé par télégraphe ne prenait pas plus d'une heure, ce qui était un record à l'époque, si l'on considère qu'un courrier acheminé par les chevaux prenait jusqu'à trois ou quatre jours pour arriver à destination.

    DSCI0006-2

    Voici une maquette de la tour Chappe de Sainte-Foy avec son mécanisme au premier étage. On peut voir que le bras articulé émet un signal. Ces signaux, 92 en tout, sont inscrits dans un livre d'encodage auquel seul le directeur de la station a accès. Les mots, les expressions (ex : en même temps), les courtes phrases (ex : il est temps de contacter la ville) sont classés par ordre alphabétique dans ce livre d'encodage. Deux codes leur sont associés.

    DSCI0011-1.jpg

    Imaginons que la tour de droite ait un message à envoyer à la tour de gauche. L'employé de la station de droite va lire les deux codes correspondant à un signal qui lui-même correspond à un mot, une expression ou une courte phrase, mais dont il ignore le sens puisque seul le directeur de la station peut avoir accès au livre d'encodage. La tour de gauche peut voir le signal émis par la tour de droite, grâce à une longue-vue. Elle-même, alors, peut relayer ce signal auprès d'une troisième tour, ainsi de suite jusqu'à la tour destinataire du message.

    DSCI0012.JPG

    La tour destinataire du message a reçu tous les signaux composant le message, signaux qui correspondent à des codes. Le directeur de la station peut à présent consulter son livre de décodage, sachant qu'un mot correspond à deux codes : le premier code renvoie à la page du livre de décodage ; le deuxième code renvoie à la ligne de cette page. Il découvre alors le mot associé à ces codes et peut déchiffrer l'intégralité du message.

    DSCI0015-copie-2.JPG

    Ici, l'employé de la station en blouse de travail, à son poste avant le lever du soleil jusqu'après le coucher du soleil. Il reçoit et envoie les signaux émis par d'autres tours du télégraphe sans connaître le sens du message. Il faut savoir que ces messages véhiculent en grande majorité des informations et des instructions d'ordre militaire. On peut comprendre aisément qu'il faille respecter la confidentialité des messages, lesquels restent secrets tout au long de leur acheminement.

    DSCI0016-1

    De près, la table où se restaurait l'employé de la station avec une partie du portrait de Claude Chappe, l'inventeur de la tour du télégraphe. Mobilier sommaire et fonctionnel pour un "messager" qui passait toutes ses journées sur place, hiver comme été.

    DSCI0017-1

    Une photo "officielle" de la tour de Sainte-Foy, restaurée dans les années 80, à laquelle on a rajouté son mécanisme il y a 18 ans. Vous observerez que le bras articulé émet un signal.

    DSCI0018-copie-1.JPG

    Pour me prouver que ses manoeuvres à l'intérieur correspondaient bien à un signal visible de l'extérieur, mon adorable guide, un monsieur d'un certain âge a attendu que je me place devant la tour pour observer les bras articulés en mouvement. Ce qui est frappant, c'est la souplesse avec laquelle se déplient et se replient ces bras. Je vous assure que c'est quelque chose d'extraordinaire à regarder. L'idée qu'un jour ce mécanisme s'arrête de fonctionner pour toujours, ça me donne des regrets.

    DSCI0022-copie-1.JPG

    Le livre d'encodage était régulièrement mis à jour, enrichi de nouveaux codes correspondant à des mots, des expressions, de courtes phrases. Parmi ces codes il y avait ce qu'on appelle : des signaux de service, qui n'étaient pas des messages à proprement parler mais des moyens de faire savoir aux employés des tours tout ce qui pouvait les intéresser, en matière de visibilité par exemple. On pouvait aussi leur signifier qu'ils avaient droit à 2 heures de répit. C'est ce qu'on appelait les signaux de service. Le dernier signal de service signifiait : fin de message.

    DSCI0023-1.jpg

    Signal de service : fin de message


    Voilà. J'ai enfin pu terminer cet article commencé ce dimanche en fin d'après-midi. Il m'a fallu plusieurs heures avant de le boucler. Mon ordinateur fonctionne de moins en moins bien, c'est une vraie prise de tête pour arriver à faire quelque chose sur mon blog, d'où mon absence. J'aurais besoin de beaucoup de temps libre pour arriver à rédiger un article par jour et ce n'est pas le cas. Le chargement d'une page peut me prendre jusqu'à un quart dheure, il y a de quoi s'arracher les cheveux. Difficile donc, voire impossible, de vous rendre visite. Je n'ai pas encore pu lire et valider vos commentaires, c'est tout dire. Je profite de cette connexion "miraculeuse" pour vous souhaiter une bonne semaine et vous embrasser. A bientôt ... si l'ordi veut.

    « L'aqueduc du Gier : encore des points obscursLes assistantes sociales »

  • Commentaires

    1
    Evy
    Mardi 9 Juillet 2013 à 14:21
    Evy
    Quel belle visite et explication bonne journée bisous evy
    2
    Mardi 9 Juillet 2013 à 17:45
    Fanfan-pirate
    Coucou ma Thaddée, c'est pas de chance pour ton ordi (enfin surtout pour toi, l'ordi ne se rend pas compte hihihi).
    Ton article sur la tour à Chappe, vraiment super ! je n'y connaissais pas grand chose, j'ai appris pas mal en lisant, merci, franchement très intéressant, c'est le genre d'endroit ou j'aime aller pour en apprendre un peu plus. Quand je pense à l'employé qui y passait une grande partie de sa vie..... ça donne à penser, quelle vie il avait ?
    A bientôt j'espère, gros bizoux ma Thaddée, caresses à Félix
    3
    Mardi 9 Juillet 2013 à 20:15
    Dame mauve
    Un article fort intéressant. j'ai appris beauoup.
    Bisous
    4
    Samedi 13 Juillet 2013 à 08:50
    Eric-le-peintre
    C'était vraiment très ingénieux, et pouvait habilement remplacer les pigeons messagers! Merci Thaddée pour ce magnifique reportage! Je t'embrasse
    5
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:05
    Thaddée

    Coucou Midolu, en rédigeant mon article je pensais à toi et à ton intêret pour toutes ces choses, ça m'a donné le courage de le terminer. Le mécanisme, hélas, qui fait tout l'intérêt des tours Chappe, n'est pas immunisé contre le temps qui passe et le temps qu'il fait. En 18 ans il a déjà pas mal pâti ... Peut-être tiendra-t-il encore une vingtaine d'années avant de lâcher, et c'est vrai qu'il n'y aura plus de tour du téléraphe à proprement parler. C'est pourquoi il faut les visiter quand on en a l'occasion, il en reste quelques unes à travers la France, des tours déjà restaurées, et d'autres en cours de restauration, ou qui sont programmées pour être restaurées. Une quinzaine en tout je pense, très différentes les unes des autres de par leur forme, leur hauteur et leur matériau de construction. Ah je n'arrêterais pas d'en parler :-)

    Un gros bisou de Félix et de moi ma chère Midolu, passe un beau 14 juillet !

    6
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:06
    Thaddée

    Un petit monde méconnu, les tours du télégraphe Chappe, j'ai pris plaisir à le partager avec vous :-) Un gros bisou Evy.

    7
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:10
    Thaddée

    Ah oui ma Fanfan moi aussi j'ai pensé aux conditions de travail et de vie de ces employés des stations Chappe, quelle besogne, quelles responsabilités, et quels sacrifices ... J'ai moi-même beaucoup appris en visionnant le film consacré aux tours Chhappe, puis grâce aux explications éclairées de notre guide, un monsieur vraiment charmant et passionnant.

    Pour l'ordi non il ne se rend compte de rien , moi par contre il faut que je m'accroche aux herbes pour ne pas le jeter par la fenêtre !!! Un beau 14 juillet ma Fanfan, de gros bisous avec plein de xxxxxxx ... :-)

    8
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:12
    Thaddée

    Ah tant mieux, gros bisous Violette, passe un beau 14 juillet :-)

    9
    Dimanche 14 Juillet 2013 à 14:14
    Thaddée

    Ah les pigeons, tiens c'est vrai, j'avais pensé aux chevaux mais pas aux pigeons, qui était le plus rapide, télégraphe ou pigeon ? A très bientôt Eric, je t'embrasse aussi :-)

    10
    midolu
    Samedi 14 Décembre 2013 à 10:10
    midolu
    Bonjour Thaddée. Les difficultés de connexion et d'envoi sont tout à fait regrettable, et je te remercie d'autant d'avoir consacré de ton temps pour ce partage particulièrement instructif.
    C'est très intéressant et tu as des talents de pédagogue, alternant texte documenté et images, maquettes, exemples.
    Tu sais combien je suis intéressée ;-) et le fonctionnement des tours du télégraphe Chappe démontre l'ingéniosité des créateurs !
    À moi aussi, et bien que je ne connaisse pas " en vrai " la tour Chappe, j'aurai un pincement au coeur si le mécanisme se détériorait irrémédiablement et venait à ne plus fonctionner ... Une trace perdue, de quelque chose qui a traversé des époques pourtant ... Un peu de notre mémoire collective qui s'effrite et va disparaître ...
    Merci Thaddée.
    Bises pour toi et câlins à l'ami Félix.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :