• La masse et la pierre des mines de fer

    Eh bien pour une fois je vais déroger à la règle sacro-sainte que je m'étais fixée : nous sommes encore en 2013 et je devrais inscrire ce poème dans la mouvance 2013 Catharsis mais je vais l'inscrire dans mon prochain recueil poétique intitulé Quintus, déjà pour ses consonances antiques, lesquelles se retrouvent dans le texte inspiré par la photo de Christian, ensuite parce que cette photo, justement, m'inspire, en plus d'une indescriptible fascination, un sentiment d'espoir et de paix que j'espère bien préserver tout au long de la Nouvelle Année. Cette photo, je l'ai ressentie comme un hommage à mon récit Fragments d'une vie brisée, l'histoire du jeune esclave grec vendu par son maître aux mines de plomb argentifère du Laurion. Mon poème La masse et la pierre des mines de fer, repris au sous-titré de Christian sur son blog, je le dédie bien sûr à l'auteur talentueux de cette photo toute remplie d'une lumière sourde, l'artisan d'art Christian Séguié qui nous émerveille tous les soirs avec ses photos d'un autre âge.

    La masse et la pierre des mines de fer

     La masse et la pierre des mines de fer, une photo de Christian Séguié

    La présente photographie ne peut pas être modifiée à des fins commerciales ou publicitaires, ni copiée ou reproduite sous quelque forme que ce soit sans l'autorisation du photographe.

     

    Par Thaddée © 29 décembre 2013, Quintus

    A Christian, amicalement

     

    La masse et la pierre

    Des mines de fer

    La masse est en fer

    La pierre est de pierre

     

    Et l’homme regarde

     

    Au rougeoiement noir

    Des travaux forcés

    L’esclave harassé

    Marteler sa pierre

    De la masse en fer

    Des mines de fer

     

    Et l’homme regarde

     

    A travers le temps

    L’étincelle rouge

    Et l’échauffement

    Du fer de la pierre

    Sinistres amants

    Des mines d’hier

     

    Et l’homme regarde

     

    L’histoire s’écrit

    Sans force et sans cri

    Dans l’atelier sombre

    Où s’est fondue l’ombre

    Du couple maudit

     

    Cet homme regarde

     

    Et ses yeux reflètent

    L’or noir des outils

    Le fer de la masse

    La pierre de pierre

    Ces frères ancêtres

    Inventer le feu

    Qui brise la glace

    Des silences creux

    Et du temps qui passe !

     

    Et si l’on oublie

    Que lutta jadis

    Contre la misère

    Et le manque d’air

    L’esclave sans nom

    Ses deux bras en plomb

    Soulevant la masse

    Et frapper la pierre

    Du matin au soir

     

    Regardons par là

     

    L’homme qui regarde

    Ses yeux noirs brûlant

    Au reflet des flammes

    La masse et la pierre

    Des mines de fer

    La masse de fer

    La pierre de pierre

    L’éternel ouvrage

    De l’esclave fier

    Brisé par le camp.

     


    ligne noel

    « QuintusJardins ouvriers dans le brouillard »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Décembre 2013 à 15:38

    Que tu me fait plaisir , un très beau texte qui colle si bien à ma photo.

    C'est magnifique

    A bientôt

    2
    Dimanche 29 Décembre 2013 à 22:50
    clodoweg

    Belle photo et émouvant poème.

    3
    Dimanche 29 Décembre 2013 à 22:58

    Je ressens énormément de force et de détermination dans ce texte qui va si bien avec la photo de Christian.

    C'est effectivement magnifique !

    4
    Lundi 30 Décembre 2013 à 09:58
    Je trouve que ce poème dégage énormément de Fierté, la fierté de l'esclave, du feu, de la pierre, du fer.... Bravo ! et bien entendu bravo également à Christian, on connait son talent (ouah, il va être content notre Christian lol).
    J'espère que tu as passé un bon dimanche et que ta santé s'est améliorée. Passe une bonne fin d'année et que la nouvelle t'apporte la sérénité... et tout et tout....
    Bizoux ma Thaddée et caresses à Félix
    5
    Lundi 30 Décembre 2013 à 13:42

    Bonjour Christian, ah, tant mieux si ça te fait plaisir. Moi-même j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce poème, ne quittant pas des yeux ta photo pour dire vraiment ce que je ressentais. Passe une belle journée, à bientôt.

    6
    Lundi 30 Décembre 2013 à 13:42

    Merci Clodoweg, belle journée à toi, à bientôt.

    7
    Lundi 30 Décembre 2013 à 13:44

    Bonjour Chatdesîles, un grand merci pour votre commentaire, il me va droit au cœur et il fera très plaisir à Christian. Câlin aux félinous, belle journée à vous Chatdesîles.

    8
    Lundi 30 Décembre 2013 à 13:48

    Bonjour ma Fanfan, tu as raison, c'est tout ce que j'ai ressenti, très fort, en regardant la photo de Christian : la force, au-delà du temps qui passe, du fer, du feu, de la pierre. Outils noircis par l'usage et le temps, messagers d'un travail tout physique aux prises avec les éléments. Cette photo est d'une puissance extraordinaire et oui, je sais que ça fait très plaisir à Christian tout ce qui s'est dit sur sa photo. Je t'embrasse très fort ma Fanfan, toi aussi termine bien l'année, je viendrai te présenter mes vœux au 1er Janvier. A très bientôt donc !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :