• La meilleure de toutes

    Bonjour à toutes à tous,

    D'abord un grand merci pour vos messages de soutien. Je viendrai vous voir dès que possible. Avant ça, j'ai quelque chose à vous raconter, qui n'est pas piqué des hannetons.

    Pourquoi va-t-on chez le docteur ? - Parce qu'on est malade. Ce matin je décide de retourner chez la 3ème remplaçante de ma doctoresse. Je m'explique : en été il y avait un remplaçant qui ne répondait pas au téléphone pour se consacrer à ses patients - quels patients ? - puisque il ne répondait pas au téléphone ; la semaine dernière j'ai vu la deuxième remplaçante ; aujourd'hui j'ai vu la troisième remplaçante. Avouez que pour le suivi des patients ce n'est pas une situation idéale.

    J'arrive donc chez la troisième remplaçante dans l'état que vous connaissez : épuisement, douleurs, mémoire courte, troubles digestifs, les nerfs à fleur de peau. Je lui raconte que je suis hypothyroïdique et que la deuxième remplaçante a augmenté le dosage de mon Lévothyrox (de 100 à 125) mais que je ne ressens aucun mieux, bien au contraire. Elle me répond qu'il y a un temps d'inertie lors d'une augmentation ou d'une diminution du dosage, temps d'inertie pendant lequel on ne ressent aucun bienfait, et qui prend une semaine au minimum, si ce n'est plus.

    Puis elle consulte sur l'écran mes résultats antérieurs et déclare au bout d'un moment : "je n'y comprends rien."

    Vous pouvez imaginer que je me sens très mal à cet instant précis. Comment ça, elle n'y comprend rien ? - Je prends patience et j'attends qu'elle passe en revue les analyses de sang. Et c'est là qu'elle me dit avec circonspection qu'en fait, la TSH étant en baisse, ça veut dire que j'ai basculé dans l'hyperthyroïdie. Or, si j'ai basculé dans l'hyperthyroïdie, c'est qu'il fallait diminuer le dosage au lieu de l'augmenter.

    La deuxième remplaçante que j'ai vue la semaine dernière s'est donc trompée en augmentant le dosage à 125 alors qu'il fallait le diminuer à 75.

    Pas étonnant que je n'aille pas mieux ! - Et grâce à cette doctoresse incompétente me voilà en arrêt de travail pour dix jours renouvelables si nécessaire, avec pour consigne de prendre du Lévothyrox 100 pendant 5 jours avant d'enchaîner sur le Lévothyrox 75, histoire de diminuer progressivement le dosage.

    Inutile de vous dire que ma confiance en la médecine s'effrite de jour en jour : une erreur médicale de cette espèce est carrément déplorable, heureusement qu'il ne s'agit pas d'un médicament pour le coeur sinon je serais à l'hosto ou pire encore. En attendant j'ai dû m'arrêter de travailler moi qui ai tant besoin de mon salaire, et il va me falloir plus d'une semaine avant de retrouver la forme, si toutefois cette erreur de dosage ne porte pas à conséquence dans un sens ou dans l'autre (pics d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie). Je suis furax et j'éprouve un grand désarroi. Je ne voulais pas m'arrêter de travailler ! - mais c'est ce que j'ai dû faire parce qu'une doctoresse a réussi à me rendre encore plus malade que je ne l'étais avant d'aller la voir.

    « Thyroïde capout et moi vieille croûteLe cimetière de Loyasse fête ses 200 ans »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 14:21
    PASSION SCULPTURE

    C'est vraiment navrant et c'est vraiment TRES GRAVE. Hélas, nous nous sommes rendus compte depuis quelques années que le monde médical avait bien changé. Je ne parle pas du service hospitalier où mon mari a été très bien soigné et LE PLUS est TRES TRES SUPERIEUR au moins bien. Quoique mon mari a eu un problème avec un interne qui avait prescrit un médicament beaucoup trop fort (la personne de la pharmacie n'a pas réagi) et heureusement que nous avions des infirmières TRES TRES EFFICACES - l'une est venue de toute urgence et elle a pris la situation en main - mais que j'ai pu avoir peur.

    Lorsque nous nous sommes installés au Pouliguen, il a fallu consulter 3 ou 4 médecins généralistes pour en trouver un qui nous convienne.

    J'espère que tu va pouvoir vite te remettre et ton moral ira tout de suite mieux. Le retour chez moi est difficile mais comme chaque fois. C'est la vie ; il va bien falloir que je réagisse. Je t'embrasse

    2
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 17:42
    minouche89130

    Bonsoir ma chère amie,plus rien ne m'étonne avec la médecine§
    Nous allions depuis environ 15 ans chez la même doctoresse et tout allait à peu près bien quoique comme elle nous connaissait bien elle parlais plus d'elle et de ses filles que de ma santé. Pour elle bien sûr j'ai les douleurs pour jusqu'à la fin de mes jours et il faut faire avec les antidouleurs,point final.
    Depuis le début de l'année son mari est gravement malade (sans doute un cancer) cela nous fait mal au coeur bien sûr mais il est soigné et nous n'y pouvons rien. Eh bien elle ne travaille plus,pour rester le soigner et elle prend des remplaçants à la selaine,jamais les même et qui ne nous connaissent pas. J'en ai eu un qui ne connaissait même pas les médicaments que je prends et qui avait acheté un petit bouquin avec les noms mais il n'a pas trouvé le mien ça doit être un nouveau médicament puisque je le prends depuis 25 ans!!!!
    Cette fois ci j'ai pris le taureau par les cornes et demain nous allons chez un autre docteur de Toucy qui est surchargé car il récupère tous les siens!
    Je comprends qu'elle s'occupe de son mari mais elle a aussi des obliugations vis à vis de ses patients il me semble! et puis s'il arrive un malheur ce que je ne souhaite pas elle n'aura plus personne à son cabinet,elle ne pourra pas vivre de ses rentes!!!! Il y a vraiment quelque chose qui m'échappe dans cette façon de faire!
    Et pour toi c'est encore pire,ce ne sont pas de simples douleurs,c'est quand même quelque chose d'important les problèmes de thyroïde!
    Repose toi bien ma chère Thaddée,je pense très fort à toi et j'espère que tu vas pouvoir te remettre le pluys vite possible mais personne ne paiera pour toi tes heures perdues!
    Je t'embrasse bien fort. Minouche 

    3
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 17:49
    Dame mauve

    Décidément la médecine cela ne s'arrange pas. Moi il m'avait donné un médicament qui fut interdit peu de temps après, chse qu'il aurait dû savoir. Cela me provoquait des oedèmes aux chevilles. le nouveau médecin m'a donné un autre médicament pour le diabète et là tout va bien.

    Bisous

    4
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 17:54
    Anne-Marie(Mistic)

    Bonjour ma Thaddée !

    Bon sang de bonsoir, quelle misère ! De quoi se mettre en rogne contre les médecins qui sont de plus en plus des commerçants et de moins en moins des soignants au service de leurs patients ! Et patiente, dans ton cas, tu dois l'être pour supporter ce que tu subis !

    J'espère que le dosage inapproprié de ton lévothyrox n'aura pas de conséquences fâcheuses sur ta santé déjà mise à mal ! Quand on a besoin de travailler, vraiment besoin, un arrêt de maladie ce n'est pas le pied ! Quand je pense qu'on me traîtait de feignante quend mon état de santé me contraignait à l'arrêt  ! ça n'est jamais de gaité de coeur que l'on s'arrête !

    Je suis de tout coeur avec toi mon amie et je poursuis mes prières pour que ta santé s'améliore !

    Je t'embrasse très, très, très fort ! Caresses à Félixou

    5
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 23:35
    flipperine

    on se demande bien à qui faire confiance maintenant

    6
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:17
    Thaddée

    C'est sûr, ça craint.

    7
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:20
    Thaddée

    C'est toujours le cas ma chouette, on pense de ceux qu'ils s'arrêtent que ce sont de grosses feignasses, or, je suis vraiment allée jusqu'au bout de mes forces et je ne pouvais plus continuer comme ça. C'est un gros man,que à gagner ... Bon week-end ma Mistic.

    8
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:21
    Thaddée

    Ah oui c'est sans compter que les labos ne sont pas au point et qu'ils mettent sur le marché de véritables poisons. Bon week-end Violette.

    9
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:28
    Thaddée

    C'est bien ça le provlème de la médecine, il y a bien quelques médecins qui font passer leur vie privée avant la santé de leurs patients, c'était le cas de la doctoresse dont j'ai changé l'année dernière, qui me criait dessus et se faisait remplacer tout le temps ; c'est aussi le cas de ma doctoressse actuelle qui est remplacée depuis l'été, et pas toujours par de vrais médecins. Je ne sais vraiment plus à quel saint me vouer. Comme j'ai courume de dire la thyroïde ce n'est pas grave mais c'est embêtant, c'est invalidant, il s'agirait de ne pas nous rendre plus malades que nous ne sommes. Je t'embrasse très fort ma Minouche, prends soin de toi, c'est important.

    10
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:32
    Thaddée

    Mon ami qui est mort il y a bientôt trois ans a lui aussi été visctime de l'incomptétence médicale. Je les tiens pour responsables de sa mort. J'espère que tu as pu te ré-acclimater chez toi ma chère Mary, pense aux bons moments que tu vivras de nouveau à Lyon où j'espère bien te revoir. Je t'embrasse bien fort.

    11
    Samedi 21 Septembre 2013 à 12:34
    Thaddée

    C'est gentil Midolu, j'apprécie ton mouvement d'humeur face à l'icompétence de certains, il est vrai qu'au lieu de me soigner elle n'a fait qu'aggraver mon état, je me loue d'avoir eu l'idée de retourner chez le médecin plutôt que d'attendre passivement un bienfait ... qui ne venait pas, tu l'imagines !

    Je t'embrasse affectueusement aussi.

    12
    Samedi 21 Septembre 2013 à 15:45
    Mireille

    Coucou Thaddée ! suis contente de te retrouver  ah lala c'est pas vrai quelle histoire ca met en colère lorsqu'il y a des erreurs ainsi et que nous n'allons pas mieux ... on sait que les erreurs sont humaines et que les médecins sont des humains aussi mais on se fie tellement à ces spécialistes qu'on ne pense pas à cela. J'espère que le tout se rétablira très vite.

     

    Bisous Mireille

    13
    midolu
    Samedi 14 Décembre 2013 à 10:05
    midolu

    Ah ça ! C'est un comble, on pourrait s'attendre à trouver des " spécialistes " compétents et, au minimum, attentifs aux résultats d'analyses !

    Encore heureux que la troisième remplaçante ait trouvé la " faille " ... Malgré tout, c'est toi qui subis les conséquences de ce qui est plus une faute qu'une erreur. 

    J'espère que le passage à une nouvelle posologie t'apportera du mieux et que tu te sentiras alors suffisamment forte pour reprendre le travail.

    Bises affectueuses, Thaddée.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :