• Planète tétraèdre ne tourne pas rond

    Pas (encore) d'opération suspecte sur mon compte : je dois passer tous les jours à la banque faire le point avec "l'hôtesse d'accueil", aussi avenante qu'une taulière malgré son visage d'ange. Le mardi où j'ai pu enfin raconter ce qui s'était passé ne voilà-il pas qu'elle prend des airs supérieurs pour me dire : "Ah mais le travail ça passe après, il fallait faire opposition tout de suite ..." Je l'interromps très sec : "Je viens ici chercher de l'aide, pas des leçons de morale." Ma réaction l'amadouera un peu. C'est vrai quoi. Je me fais arnaquer, ça vous secoue drôlement ce genre d'entourloupes, sur le moment je ne sais pas quoi faire puisque il m'a rendu ma carte et comme je dis à la taulière ça ne m'arrive pas tous les jours de me faire voler ma carte bleue alors pour les bons réflexes il faudra repasser. Elle me soutient que le numéro d'appel est inscrit dans l'agence. Où ça ? - Il y a quelques mois, un homme âgé qui venait de se faire voler sa carte a cherché partout sans jamais le trouver le numéro d'appel pour faire opposition. Et quand bien même. Si je l'avais trouvé ce fichu numéro. L'escroc était toujours à l'intérieur, que fallait-il faire et dire ? - Excusez-moi monsieur, attendez que je relève le numéro pour faire opposition.

    Bref. Tout à l'heure je lui demande combien va me coûter le renouvellement de ma CB. "Oh ce n'est pas cher, affirme-t-elle, 6 ou 7 euros pas plus". La confiance règne... je téléphone après coup pour avoir une idée plus précise des dernières opérations effectuées sur mon compte : 23,40€, frais de carte bancaire. Tout est dit. Le personnel de cette agence laisse vraiment à désirer.

    (14.06.13 - Erratum (avec mes excuses) : la somme de 23,40 correspond à un paiement par carte, donc rien à voir avec les frais de renouvellement de CB.)

    Mais bon ... qu'est-ce qui marche bien dans ce pays ? - Le commissariat d'Oullins était plein à craquer de plaignants ; pas assez de policiers pour prendre toutes les plaintes. Nous sommes dans l'inversement proportionnel : il devrait y avoir moins de plaignants, donc moins de délits, que de policiers.

    Demain, bonne nouvelle : le réseau des transports en commun lyonnais fait grève. Mais ils ne disent pas qu'ils font grève, c'est trop violent. Ils parlent de "mouvement social" pour faire passer la pilule. Et après on s'étonnera que j'éprouve l'irrésistible besoin de m'acheter un deux-roues.

    Et partout : vols, agressions, meurtres, attentats. On arrache aux femmes (et même aux hommes) leurs colliers en les traînant sur le sol, en les rouant de coups. Ces lâches s'y mettent à plusieurs pour arriver à leurs fins.

    Le soir quand on rentre chez soi on voudrait pouvoir se remettre de toute cette violence étourdissante, mais non. Internet et la télé en remettent une couche : l'affiche du film "L'inconnu du lac" fait polémique. Ah bon. Le croquis ludique de deux silhouettes masculines qui s'effleurent la bouche ça fait scandale. Où va-t-on. Et puis France Gall se met en colère contre Jenifer. France Gall, ce n'est pas une chanteuse que j'affectionne particulièrement mais sur ce coup, bon sang, elle a raison. C'est un peu facile, à mon avis, de récupérer des textes à succès et de les napper à sa sauce pour se faire de l'audience et du fric. "Cet hommage c'est comme si j'étais morte", dit-elle. Je suis d'accord avec elle : les hommages c'est fait pour les morts, ça ne s'adresse pas "aux personnes qu'on admire et qu'on respecte" dans le seul but de les déposséder de leur oeuvre. Jenifer manquerait-elle de sens créatif à ce point, qu'elle doive se servir impunément dans le répertoire d'une chanteuse aussi connue et reconnue que France Gall ? - Écrivez donc vos textes, et si vous n'en êtes pas capables, changez de métier.

    « Contretemps sur toute la ligneInspiration, le souffle de la mer »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :