• Voilà qui ravira Fanfan Pirate, mais qui ne remontera pas le moral d'autres blogueurs auprès desquels je présente mes excuses. Hier soir, s'est abattu sur ma petite commune un violent orage. Des roulements de tonnerre interminables. Et j'ai bien cru que la foudre était tombée sur le toit, quand un éclair d'une force inouïe est venue frapper ma table de travail.

    Ce matin j'avais grande envie de sortir prendre des photos. J'en ai pris 62. Je vous rassure, toutes ne sont pas du cimetière et de ce monument.

    Dans ce cimetière repose une personne auprès de laquelle j'ai travaillé pendant deux ans environ. J'ai fait un petit détour par sa tombe, pour lui dire que je pensais à elle et que je souhaitais de tout mon cœur qu'elle repose en paix après la vie tourmentée qu'elle avait eue. Nul doute qu'elle est plus heureuse à présent qu'elle a rejoint quelques membres aimés de sa famille. Ce n'était pas une vraie prière, mais c'est comme ça que je prie, et quand je le fais c'est du fond du cœur et je crois à ce que je dis.

    Rassurez-vous : ces vues n'ont rien à voir avec mon moral qui est au beau fixe depuis le début de l'année. Ma grippe intestinale, c'est fini. Je vais bientôt pouvoir retrouver ma famille.

    PTDC0352.JPG

    Avant de partir j'ai (enfin ! ) lu la notice de mon Polaroid, ne serait-ce que pour apprendre à supprimer les photos qui encombraient sa mémoire (quand est-ce qu'on pourra faire la même chose pour nous, supprimer les mauvais souvenirs ? - Quoique, à mon avis, ce ne soit pas une bonne idée : les mauvais souvenirs aussi construisent notre histoire et notre identité. Nous ne voudrions pas oublier nos chers disparus n'est-ce pas ? ). Et lisant la notice de mon Polaroid j'ai aussi compris comment faire des vidéos. J'en ai fait une de mon Félix mais comme il dormait à poings fermés (heu ... ) je ne crois pas que je la mettrai en ligne. Nous attendrons qu'il coure dans tous les sens et joue comme un petit fou. A toutes, à tous, un beau dimanche, et régalez-vous avec votre galette des rois. Pour moi, je ne dérogerai jamais à cette succulente tradition.


    7 commentaires
  • Par Thaddée © 4 janvier 2014, Quintus

     

    Transcription d’un rêve fait dans la nuit du vendredi 3 au samedi 4 janvier 2014

     

    Il tue des oiseaux rouges

    Au-dessus de l’abîme

    Je voudrais les aider

    Mais j’ai trop le vertige

     

    Il y a des gens morts

    Au musée d’à-côté

    Qu’est-ce donc cette ville

    Où l’on meurt où l’on tue

    Sans arrêt ?

     

    Je bouche mes oreilles

    J’entends crier l’oiseau

    J’ai beau fermer les yeux

    J’ai pu voir le couteau !

     

    Il y a l’enfant mort

    Qui respire

    Qui se lève et qui dicte

    Sa loi

     

    Lui je l’aime et pourtant

    Je le quitte

    Mais qu’est donc cette ville

    Où tout le monde fait

    N’importe quoi !?


    4 commentaires
  • Vous êtes nombreux à rechercher, pour embellir et structurer vos articles dédiés à la gent féline, des séparateurs qui restent dans le thème. J'en ai trouvé quelques uns qui pourraient vous plaire. Tous ces séparateurs proviennent du blog de Zézéte. A consommer sans modération.

     

     


    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires